man in gray hoodie sitting on chair

Portage salarial : qui est concerné ?

Lorsque l’on est à son compte, notamment en tant qu’auto-entrepreneur ou à la tête d’une micro-entreprise, il est difficile de réaliser certaines démarches. Par exemple, pour réaliser la demande d’un crédit immobilier, il va falloir justifier de revenus suffisants. Cependant, en étant auto-entrepreneur, il n’est possible de présenter qu’un chiffre d’affaires… C’est là qu’intervient le portage salarial.

Qu’est-ce que le portage salarial ?

Le principe du portage salarial est assez simple : l’auto-entrepreneur devient le propre salarié d’une société tierce. Cette dernière va encaisser le chiffre d’affaires, puis reverser un salaire à l’auto-entrepreneur, désormais devenu salarié donc. Résultat : une véritable fiche de paie est éditée, et la personne obtient même un CDD ou un CDI ! Bien évidemment, le fonctionnement du salariat reste le même : des charges patronales et salariales sont appliquées, ainsi qu’une commission de l’entreprise tierce.

Dans cet article, nous employons le terme « auto entrepreneur » car il est entré dans le langage commun, mais en réalité le portage s’adresse à tous les indépendants (freelance informatique, artisan, artiste, commercial, consultant…)

Quels sont les avantages du portage salarial ?

Même si des coûts supplémentaires sont facturés à l’indépendant lorsqu’il devient salarié via un portage, les avantages de ce système restent très intéressants pour ce dernier :

  • Statut de salarié via un CDD ou un CDI : cela permet d’ouvrir plus facilement les portes d’une location, d’un achat immobilier ou même d’un crédit à la consommation si besoin.
  • Meilleure protection sociale : en étant salarié, on bénéficie immédiatement de la protection sociale générale, mais aussi de la mutuelle d’entreprise. De plus, en cas d’arrêt d’activité, le chômage peut être perçu (chose impossible en tant qu’indépendant).
  • Congés payés : alors qu’il est difficile pour un auto-entrepreneur de prendre des congés s’il ne le prévoit pas à l’avance, le salarié via portage peut en bénéficier avec 5 semaines légales.
  • Aucune gestion : alors que l’auto-entrepreneur doit suivre sa comptabilité sur l’année ou payer ses charges sociales et fiscales, tout est réalisé de façon automatique par la société de portage. C’est un gain de temps important, mais aussi une source d’erreurs en moins.
  • Accompagnement : bien souvent, un accompagnement est prévu pour les personnes qui choisissent le portage salarial. Il n’est pas toujours facile de s’y retrouver dans le monde indépendant, c’est une aide des plus intéressantes.
A lire aussi :  Agences d'intérim : aussi pour se faire recruter en CDI !

Bref, vous l’aurez compris, le portage salarial propose un réel cadre au néo-salarié, tout en assurant une meilleure protection sociale. De plus, la liberté de l’indépendant reste intacte : le travail peut être fait comme avant, la seule chose qui change, c’est le système de rémunération.

Quels sont les inconvénients du portage salarial ?

D’un autre côté, il est nécessaire de prendre conscience que le portage salarial a des inconvénients. Par exemple, le fait d’avoir une meilleure protection sociale se paie : les charges patronales et salariales sont plus élevées que celles d’un indépendant. Ainsi, un freelance qui encaisse 3 500 € de chiffre d’affaires, sans avoir de dépense pour son activité, peut se payer un peu plus de 2 600 € nets. En devenant salarié via un portage, le salaire n’est plus que de 1 600 € (frais de portage inclus). Cependant, rappelons que les congés sont payés, et qu’il pourra bénéficier du chômage !

L’autre aspect, comme vous avez pu le comprendre, c’est que la société de portage salariale facture une commission sur le chiffre d’affaires du salarié. Souvent, elle tourne autour de 10% (elle peut être dégressive selon le chiffre d’affaires).

Qui peut profiter du portage salarial ?

Globalement, tous les indépendants peuvent bénéficier du portage salarial ! En effet, bien généralement, c’est l’auto-entrepreneur qui profite de ce système, notamment pour sécuriser son activité, mais aussi sa situation. Quoi qu’il en soit, si vous êtes indépendant, que vous travaillez à votre compte, alors vous pouvez bénéficier du portage salarial. La seule chose que vous devez vous demander, c’est de savoir quelle solution est la meilleure pour votre activité : chacune présentant des avantages et des inconvénients.

A lire aussi :  Parachute doré : que désigne cette expression en entreprise ?

Comment trouver la meilleure société de portage salarial ?

Le choix de la meilleure se joue sur la commission qu’elle prend, mais aussi sur les avantages en tant que salarié : mutuelle, prévoyance, CE… Ainsi que sur les outils qui facilitent la vie du salarié-entrepreneur (compta, facturation, prospection etc).

Une des plus connues pour les métiers du web (freelance, éditeur de sites, consultant SEO, etc.) est Webportage, mais il faut vraiment faire le tour du marché pour trouver celle qui vous convient.