Pexels Photo 5383495

Comprendre l’assurance malus : comment éviter les majorations sur votre prime d’assurance

Comprendre l’assurance malus : comment éviter les majorations sur votre prime d’assurance

L’assurance malus est une majoration appliquée à la prime d’assurance auto en fonction du comportement de l’assuré. Cette majoration peut être évitée en adoptant certaines pratiques vertueuses. Découvrez dans cet article comment fonctionne le malus et comment l’éviter.

Qu’est-ce que l’assurance malus ?

L’assurance malus est une majoration appliquée à la prime d’assurance auto en fonction du comportement de l’assuré. Plus l’assuré commet d’infractions au code de la route ou d’accidents, plus son malus augmente. Le malus peut également être appliqué en cas de résiliation de contrat par l’assureur.

En souscrivant une assurance auto, l’assuré reçoit un coefficient de bonus/malus. Ce coefficient est initialement de 1 et peut augmenter ou diminuer en fonction des accidents ou infractions commis par l’assuré. Le malus est un coefficient multiplicateur qui s’applique sur la prime d’assurance auto. Plus le malus est élevé, plus la prime est chère.

Le malus peut être appliqué dans différents cas : en cas d’accident responsable, en cas d’infraction au code de la route comme un excès de vitesse, un refus de priorité, un franchissement de ligne continue, etc. Le malus peut également être appliqué en cas de résiliation de contrat par l’assureur.

Le malus est un système punitif qui incite les conducteurs à adopter une conduite responsable et à respecter le code de la route. Mais le malus peut également être évité ou diminué en adoptant certaines pratiques vertueuses.

Comment est calculé le malus ?

Le malus est calculé en fonction du nombre d’infractions et d’accidents survenus au cours des dernières années. Chaque infraction ou accident est associé à un coefficient multiplicateur qui augmente le malus. Plus l’assuré commet d’infractions et d’accidents, plus son malus est élevé et plus sa prime d’assurance auto est chère.

A lire aussi :  En cas de refus d'assurance automobile, que faire ?

Le malus peut également être appliqué en cas de résiliation de contrat par l’assureur. Dans ce cas, l’assuré se voit attribuer un malus de 1,25 pour l’année suivante.

Le tableau suivant montre les coefficients multiplicateurs associés à chaque accident ou infraction :

Nombre d’accidents ou d’infractions Coefficient multiplicateur
0 1
1 1,25
2 1,50
3 1,75
4 2
5 ou plus 2,5

Comment éviter le malus ?

Pour éviter le malus, il est important de respecter le code de la route et de conduire prudemment. En cas d’accident responsable, il est conseillé de régler les dégâts à l’amiable sans passer par l’assurance. En effet, un accident responsable augmente le malus de l’assuré et peut ainsi augmenter la prime d’assurance auto.

Il est également conseillé de souscrire une assurance tous risques qui couvre les dommages causés à votre propre véhicule. En cas d’accident responsable, l’assuré sera ainsi indemnisé pour les dommages causés à son propre véhicule.

Enfin, il est possible de récupérer des points de permis en suivant des stages de sensibilisation à la sécurité routière. La récupération de points permet de limiter le risque de commettre des infractions au code de la route et ainsi d’éviter le malus.

En adoptant ces pratiques vertueuses, l’assuré peut éviter le malus et ainsi réduire sa prime d’assurance auto.

Comment faire baisser son malus ?

Pour faire baisser son malus, il est conseillé de souscrire une assurance au tiers plutôt qu’une assurance tous risques. En effet, l’assurance au tiers est moins chère que l’assurance tous risques et permet ainsi de réduire le montant de la prime d’assurance auto.

A lire aussi :  Pourquoi assurer sa trottinette électrique ?

Il est également possible de négocier avec son assureur pour obtenir une remise sur sa prime d’assurance. En cas de bonne conduite et de baisse de risque d’accident, l’assureur peut accepter de baisser le coefficient de malus de l’assuré et ainsi de diminuer sa prime d’assurance auto.

Enfin, le malus diminue automatiquement chaque année si l’assuré ne commet pas d’infractions ou d’accidents. Ainsi, si l’assuré conduit prudemment et respecte le code de la route, son malus diminuera automatiquement chaque année.

En résumé, pour faire baisser son malus, il est conseillé de souscrire une assurance au tiers, de négocier avec son assureur et de respecter le code de la route. En adoptant ces pratiques, l’assuré peut réduire le montant de sa prime d’assurance auto et éviter les majorations liées au malus.